Le déclin en France de l’herboristerie

herboristerieSi on attribue bien la création de l’ Ordre des Médecins en 1940 au gouvernement Pétain, une deuxième disposition, plus méconnue, est également toujours en vigueur.

La suppression du diplôme d’herboriste, réalisée en 1941, a participé à la mort à petit feu de cette profession en France.

Un petit nombre d’échoppes comme celle du Père Blaize à Marseille subsistent heureusement, mais leur nombre est très en deçà de celui de nos voisins européens ; on ne trouve à titre informatif sur societe.com que 24 sociétés contenant le terme « herboristerie » dans leurs raisons sociales.

Le sujet a été évoqué à plusieurs reprises au Sénat, notamment dans le cadre de questions parlementaires en 2010 et 2013, mais aucun projet de loi n’est pour l’instant à l’ordre du jour. Espérons que cela le devienne un jour.

Quelques articles connexes :

Pourquoi diable le Maréchal Pétain a-t-il voulu tuer l’herboristerie
Herboriste : en France, un métier qui disparaît
Liste des 145 plantes médicinales libérées, c’est à dire en vente libre
Association pour le Renouveau de l’Herboristerie

Photo de l’article par Christophe Bois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :